Comment ma passion pour l'illustration est née ?Parcours et tendances culinaire 2021...


Voila un long article auquel j'ai répondu pour le magazine : E food 2.00

le magazine m'a interrogé, pour connaître les tendances 2021, et la façon dont je travaille.

Je vous partage mes propos avant que l'année ne soit écoulée sans qu'il ne soit publié !


***********

Mon parcours ...

"Comment votre passion pour l’industrie culinaire est née? Comment avez-vous développé votre passion pour l’image et en particulier pour le food styling?" E food 2.00

CB : Ma passion culinaire et surtout pâtissière est née dans l’enfance. Je voulais être pâtissière.

Au quotidien, c’était ma mère qui cuisinait.Mon grand-père qui venait manger tous les samedis et n’oubliait jamais de m’apporter des gâteaux très classiques, éclairs , millefeuilles, religieuses etc… Mon coup de coeur a été un jour où un ami de mon père a rapporté un Russe. Mon père cuisine très bien puisque c’était son métier dans les années 80.Je l’ai suivi une fois pour le marché aux foies. On habitait le Gers !

J’ai un souvenir impérissable d’une mousse au chocolat avec ma tante. C’était magique de monter les oeufs en neige !

Ma passion pour le dessin a toujours été présente. Je me suis juste rendu compte un jour que j’avais beaucoup plus de facilité à dessiner que d’autres et comme j’étais timide, ça m’a donné confiance. Ma mère avait son chevalet installé juste devant ma chambre dans le pallier à l’étage. Elle peignait des natures mortes culinaires et florales de style Hollandais très traditionnel. A ces débuts, elle s’entrainait avec des peintres comme Le Caravage, et La Corbeille de Fruits.

Mon premier essai avec ma tablette graphique a été très naturellement d’aller m’acheter une religieuse à la boulangerie de mon quartier, alors que je travaillais dans la mode.De fils en aiguilles, j’ai illustré des livres de recettes. C’est dans le métro que j’ai eu l’idée graphique et conceptuelle de mon livre de recettes « Balades Gourmandes dans Paris » aux éditions Ouest-france. J’ai eu Carte blanche de mon éditeur qui a adoré mes illustrations pour les livres régionaux. Il est sorti en 2013. Voilà comment c’est venu, la famille, le goût des bonnes choses, l’art et la création.


"Quel est votre plat préféré à créer en food styling ? Quels sont en général vos plats préférés à créer ? "E food 2.00

CB : J’ai une préférence pour les gâteaux bien sur, mais j’aime aussi lire une recette et imaginer comment la mettre en place. J’aime qu’il y ai des aliments autour de l’assiette, ou du pain et des miettes pour une soupe, des gouttelettes d’huile, ou une assiette à motifs pour un cake. Le vintage, les plats familiaux, j’aime que se soit convivial.


E food 2.00"Pensez-vous qu’il faut être de très bon cuisiner/cuisinière pour être de bon food stylist ? "

CB : J’aime cuisiner, et je cuisine pas trop mal on va dire ; ) alors je ne sais pas s’il faut être très bon cuisinier mais il faut forcément aimer manger !! Parce que sinon on peut être vite écoeurer, il y a aussi une connaissance des aliments qu’on cuisine, c’est important pour la texture .J’aime que mes dessins dégagent une émotion et de la magie.. l’ambiance est importante.


E food 2.00 " Quels sont vos outils de travail ?"

CB :Le crayon, la gomme et ma tablette graphique . Je me suis créee des brushes numériques, et je les utilise depuis 12 ans. Il y en a certaines qui font des taches aléatoires. Ce que je souhaitais, c’était de retrouver la légèreté de l’aquarelle papier , avec un coté plus contemporain. Ce style me convient bien, je le perfectionne un peu selon le rendu souhaité ou je l’épure au max pour en effet très spontané et dans ce cas je laisse le trait de crayon.

Les Trend 2021....

E food 2.00"Quel est selon vous le meilleur trend du 2020 concernant l’industrie/secteur culinaire ? "

CB : Je ne suis pas pro dans ce domaine, je ne peux vous répondre qu'à mon échelle en tant que femme, et mère. Avec les confinements successifs : je pense bien sûr à la cuisine familiale du quotidien , aux plats familiaux, à la brioche et au pain maison ; ) les tartes, les cakes, tout ce que est facile à faire à la maison ; ) en Visio


E food 2.00 "Quel sera selon vous le trend du 2021 ? "

CB : Pour 2021 et plus, La pâtisserie BIO, la pâtisserie sans gluten et Vegan sont des secteurs encore peu exploités j’ai l’impression. En tout cas, émergeant en province où j’habite. Donc peut être beaucoup plus courant en métropole.


E food 2.00 "Quelles sont celles que vous recommandé pour les social media , Surtout Instagram ?"

CB : Pour les réseaux sociaux, je pense à une très grande inspiration florale dans pâtisserie, et à la cuisine healthy selon les principes de la naturopathie : Il y a une volonté d’être de plus en plus authentique et aligné avec soi, sa nature et la Nature.

Un retour à l’herboristerie et un coté éco-psychologie apparait de façon plus prononcé dans le domaine de la cuisine.


Travaillant aussi dans le coté spirituel et holistique, je le vois déjà avec Le féminin sacré et le féminin sauvage : On revient progressivement à nos racines, avec une conscience écologique et spirituelle : des plantes sauvages, à la cueillette des plantes comestibles.

Dans la déco avec les fleurs séchées, la teinture et la peinture végétale.

Non seulement avec la situation particulière que nous traversons mais aussi de façon génerale, les mères sont au plus proche de la santé de leur enfants.


Il y a un besoin de transmission de vraie valeurs, et une revalorisation des produits locaux.

Pour en revenir aux fleurs, on en voit partout mais pas encore beaucoup dans la cuisine. Donc j’ai bien l’impression que la cuisine santé s’immisce dans notre quotidien et même dans la pâtisserie.

C’est d’une grande beauté et chaque plante a une vertue.. il y beaucoup à créer !

La pâtisserie va devoir se mettre au vert et ça c’est un grand défi car il va falloir équilibrer santé et gourmandise ! Utiliser les laits végétaux, et consommer local : La vanille c’est tres bon mais c’est cher alors qu’on peu varier avec des plantes de son jardin : la crème anglaise à la verveine, c’est tres frais !

J’anime une emission radio Holistique @Lunatiq36 sur 103 fm et je compte bien faire une émission sur la cuisine santé prochainement avec une émission sur les plantes entre Avril et Mai …j’ai aussi une chronique animé par une Naturopathe, à chaque entrée de saison qui donne de précieux conseils.


Pour 2021 aussi , le coté lumineux du Confinement, si on peut dire ça, c’est les ateliers en lignes de cuisine, mais aussi en vrai bien sur ! Les restos , vont s’y mettre !

Les gens on besoin de contact, il faut redonner un coup de pousse aux rencontres ; ) et quoi de mieux que la cuisine pour se rencontrer ! Les retraites healthy autour de la cuisine aussi ; )

J’habite en province et je vois certaines choses émerger , peut être que dans les grandes villes tout ça existe déjà ! Mais moi, à mon tour, je vais me régaler !


Mes inspirations ...

E food 2.00 "Quels sont les livres de recettes qui vous inspirent ? "

CB : J’en ai très peu, je suis plus magazine parce que je ne suis pas les recettes, je me réfère aux visuels et j’innove en fonction, juste en lisant les ingrédients.Je ne suis pas une bonne élève ! Je ne suis les recettes que pour les projets éditoriaux ! J'aime créer quand je cuisine, impossible de lire et d'appliquer la recette à la lettre.


Des conseils ?....

E food 2.00 "Pourriez-vous parler de votre formation/éducation? Quels seront vos conseils pour les personnes qui veulent entreprendre cette profession ? "

CB : J’ai fais un bac Art plastique, et j’ai eu BTS de stylisme de mode. Après avoir été personal shoper au Printemps, je suis restée 11 ans chez Chloé comme styliste licence accessoires.J’ai longtemps cherché mon style avant de tomber sur une phrase qui disait que plus on pratiquait plus le style ressortait .. quand je l’ai trouvé, je n’ai pas cesser de me renouveler car sinon je m’ennuie .. quand on dessine des recettes de cuisine et que tout d’un coup on vous demande des illustrations pour enfants … et bien il faut s’exercer…longtemps… jusqu’a ce qu’on trouve ce qui coule de source, ce qui vient facilement, ce qui vous ressemble.

Le mieux c’est de faire une école générale d’art, toucher à tout, puis se spécialiser.


Sinon, il faut aimer ce qu’on fait, trouver ce qui fait battre votre coeur, et que vous faite comme votre respiration , c’est à dire sans vraiment y penser , en étant pleinement là ; j’ai un défaut et en même temps une qualité dans mon travail, c’est que je suis affective , j'aime ce que je fais, sans ça je ne donne rien de bon ! J’ai essayé d’être plus impartiale mais je n’y arrive pas. Par contre je gère tous les coté de mon travail, il le faut bien.

Je préfere la qualité à la quantité, l'éthique personnelle à la consommation de masse.

Les conseils, serait d’être motivé, passionné, innovant et créatif, très volontaire, avoir la foi et un minimum de connaissance pour le coté marketing. Jamais se décourager et se réinventer souvent . Sortir de sa zone de confort .
L’important dans n’importe quelle activité, c’est le sens qu’on y met.

E food 2.00 "Couleurs, formes, textures, objets anciens ou objets nouveaux…..Quels sont vos préférés? Quelle est votre procédure pour créer un set/scène ? "

CB :Toutes formes et couleurs, pour les illustrations culinaires je préfère les objets anciens.La procédure dépend de ce que souhaite le client et de ce que j’ai comme cahier des charges.


Cela dépend donc de mes projets.En pâtisserie on ne peut pas trop inventer, c’est assez précis, j’ai souvent la recette, comme pour Renversantes de Priscilla Lanzarotti, édité chez First,

où j’ai demandé à avoir un descriptif détaillé de ce qu’il fallait dessiner, j’ai discuté ensuite avec l’auteur et l’éditeur pour savoir si c’est assez judicieux, sinon on change.J’ai choisi d’avoir des éléments flottants, dans l’espace. Pour la télé, le visuel était toujours en perspective vers la droite, avec la lumière sur la droite, ça marche moins dans l’autre sens, ou un peu en contre plongée si je devais dessiner une part coupée sur le coté. C’était plus simple car il avait énormement de dessin à faire , et j’ai vite pris une habitude.



Pour mon livre" balades Gourmandes dans paris ",édité en 2013, j’avais carte blanche sur tout , je voulais un esprit carnet de voyage : je souhaitais avoir des visuels qui donnent l’impression d’être sur place en train de manger son plat, on a donc une contre plongée.

Après c’est un long travail de recherches. Les couleurs, l’assiette , le décors .. et la meilleures façon de représenter le plat.

Quand j’avais le temps, je faisais les recettes et je prenais des photos, pour garder une traces, ou je faisais quelque chose d’approchant. Pour certains , j’ai déjeuner sur place, pour d’autres je demandais des photos pour mieux comprendre la recette , comme la tarte au citron dans la tasse.

J’ai eu de longue conversations avec certain pâtisses et restaurateurs.

Je fais aussi beaucoup au feeling.. jusqu’a ce que ce soit harmonieux. Pour le salon de thé où l’on tricote, forcement il y a une pelote de laine, et un fil rouge qui se balade dans la double page. J’aime ces visuels plus léger plus spontanés, et cette mise en page avec des taches, très carnet, oui definitivement, même après 8 ans j’aime toujours autant ce livre !! Il y a eu un deuxième sur le Nord pas de calais avec Claire Martel.