top of page

La femme sauvage et le Féminin sacré


Ce mois-ci dans mon podcast Lunatiq, j’ai mis un point d’honneur à parler d’un thème peu abordé :


la place de la femme de la cinquantaine dans la société d’aujourd’hui.


Je souhaitais échanger sur son invisibilité, l’injonction de la société à prôner la jeunesse éternelle, et le tabou de la ménopause. Alors nous avons abordé le sujet sereinement, en parlant de nos cheveux blancs, du regard de nos proches, de la femme seule qui recherche du travail, ou celle délaissée par son mari. On aborde le rôle du patriarcat dans cette volonté d’invisibiliser la femme.L’injonction subliminale, des médias, du patriacat à nous enfermer dans une démarche de séduction, qui nous soumet à une non-acceptation de notre propre vieillissement.Nous avons également parlé du fait que cette femme libérée de toute contrainte sociale, ne représente plus grand interêt à la société de consommation.


Au fil de notre discussion nous abordons la place du désir et du plaisir et surtout comment aborder cette période de manière positive et constructive !

En tant que fille et femme, j'ai été éduqué avec des idées qui appartenait à un autre temps.Pour nous toutes, se débarrasser de nos croyances et faire siennes nos propres opinions est un long travail de dé-construction et de Création. C'est Savoir ce qui est bon pour nous et non plus correspondre à un rôle que veulent nous donner nos parents, enfants, conjoints qui s'ajoutent au poids de celui que la société veut nous faire porter.

C'est pour cette raison et face à mes propres interrogations, que j'ai souhaité débattre et échanger sur ce sujet car c'est une démarche difficile à mettre en lumière et nous nous sentons souvent seules.

J’ai pour habitude d’illustrer mes podcasts par des photos libre de droits, mais là aussi impossible de trouver de belles photos avec de vraies femmes.Les moteurs de recherches ne me présentent que des femmes jeunes, bien faites sans rides, et si je change les mots clés « 50 ans « ou « femmes de 50 ans « , ils ne me proposent que des femmes aux cheveux blancs ou de plus de 70- 75 ans.


J'aime à dire que plus rien ne peut rester sous silence, aujourd'hui. Alors je vous invite à écouter cette émission et les podcast Bonus sur ce thème. Je vous mets quelques liens sur les émissions ayant un rapport avec le Féminin sacré , le rituels, méditations, et réflexion, en fin d'article.


 
L'archétype de la femme sauvage :


Dans mon dernier article, je vous parlais de l’impact du livre de Clarissa Pinkola Estes , j’ai réalisé quelques illustrations sur le thème du féminin sacré en m’inspirant de l’archétype de la femme sauvage, de « la LOBA « qui caractérise bien la tranche des 45 ans et plus chez la femme. Je vous partage quelques une de mes illustrations sur le Féminin Sacrée dans ce post. Je vous recommande l’entretien avec Sylvie Verchère sur la déesse celte Morrigu disponible ici à la 42 minute et sur Soundcloud en version longue.